Qui est le leader du podcast natif français (pour le moment) ?


Mardi 29 Septembre 2020


Il s’impose sur le marché du podcast natif en France avec 50 % des écoutes et 70% des reversements publicitaires, c'est une plateforme indépendante et leader mondial du podcast... J'ai nommé : Acast ! Des chiffres qui font tourner la tête, après l'avoir bien remplie en contenus audio.




Unsplash/The Creative Exchange
Unsplash/The Creative Exchange

 

Lors du point presse du 24 septembre, plusieurs témoignages d'expériences de podcasteurs ont également eu lieu sur l'utilisation des solutions de la plateforme ainsi que sur la monétisation de ces derniers avec Gabrielle Boeri-Charles, co-fondatrice et directrice générale de Binge Audio, Nicolas Danard, directeur délégué Revenue Management du groupe Les Échos/Le Parisien ainsi que Fabrice Florent, podcasteur indépendant. 


Des chiffres vertigineux

Acast a reversé à date plus de 800 000 euros de revenus publicitaires à ses podcasteurs en France depuis l’ouverture de sa régie en septembre 2019, et dépassera le million d'euros de revenus redistribués avant la fin de l’année. Ces revenus sont issus pour les deux tiers de campagnes de spots audio “classiques” et pour un tiers de campagnes de sponsoring. En un peu plus d'un an et demi, la plateforme qui s'est installée en France en mars 2019, s'est imposée comme le leader du marché français du podcast natif avec plus de 10 millions d'écoutes par mois pour 2,5 millions d'auditeurs uniques.
 
« Le podcast offre de nouveaux territoires d'expression pour les annonceurs et d’opportunités de rémunération pour les podcasteurs. De ce fait, la mission d’Acast a toujours été d'accompagner les podcasteurs pour les aider à monétiser et développer leurs audiences. Depuis notre arrivée en France en mars 2019, nous avons oeuvré à la structuration des audiences du podcast natif pour poser les bases de la monétisation afin de proposer une solution complète aux podcasteurs qui nous font confiance. », déclare Yann Thébault, directeur général France de Acast. « Le travail d’Acast porte également ses fruits auprès des annonceurs qui sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le podcast. Nous voyons en outre arriver tous types de typologies d’annonceurs, d’un côté des annonceurs radio qui se digitalisent et de l’autre des annonceurs digitaux qui viennent investir pour la première fois dans l’audio. L’avantage du podcast, c’est qu’il est au croisement des ces deux mondes et est une preuve que le podcast touche une nouvelle cible d'annonceurs. »
 

"Des amoureux du contenu"

Tels sont les mots de Fabrice Florent, créateur des podcasts Histoires de Darons, Histoires de Succès et fondateur de MadmoiZelle. « Ils l’aiment et ils savent bien le vendre et c’est assez rare de trouver une régie qui soit capable de vendre de son côté nos podcasts et de générer du chiffre d’affaires tout en nous laissant les mains libres pour des opérations de notre côté », ajoute-t-il. « Il y a aussi un très fort accompagnement de leur part sur les audiences et la mise en avant de nos podcasts ».


« Nous considérons aujourd’hui que Acast propose l’offre la plus complète du marché, notamment au regard de nos objectifs de monétisation. Nous pouvons proposer aux annonceurs d’acheter nos podcasts en mode programmatique et nous développons beaucoup sur les programmes d’opérations spéciales et de sponsorings qui génèrent aujourd’hui 80 % de nos revenus publicitaires actuels », détaille Nicolas Danard, directeur délégué Revenue Management du groupe Les Échos/Le Parisien
 
« Avec Acast, nous avons une offre sur mesure très qualitative pour les annonceurs. Sur le sponsoring, nous pouvons travailler au mieux l’adéquation entre le contenu et les campagnes sur tous les aspects grâce au savoir-faire de Acast qui nous accompagne à tous les niveaux », déclare Gabrielle Boeri-Charles, co-fondatrice et directrice générale de Binge Audio. « Acast a à cœur d’être structurant sur le marché et cela nous apporte des garanties supplémentaires pour maîtriser notre stratégie. La plateforme nous apporte également une part de business que nous ne pourrions pas toucher sans eux, notamment les grands comptes ou les campagnes internationales. Leur grand fait d'armes reste quand même de nous avoir aidé à monétiser un podcast qui s'appelle "Les couilles sur la table" grâce à un gros travail sur le ciblage des annonceurs ». 

Justine Souque
Présentation semi-solennelle : je suis responsable de projets éditoriaux, et depuis plus de 5 ans... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Boîte anti-Pandore | La sélection TeamPOD | Planète POD | Vous, les podcasteurs