Le POD. - Le guide du mei Le POD. - Le guide du mei








Quelques conseils pour lancer votre site web


Samedi 19 Mars 2022


Il faut imaginer un site web comme une sorte de quartier général de votre travail. Pas forcément comme la principale porte d’entrée vers vos productions mais comme un endroit où sont regroupés tout ce qui vous caractérise : vos valeurs, vos travaux, votre actualité, votre communauté et vos projets. Un résumé du meilleur de ce qui vous caractérise en seulement quelques pages.




Car moins il y a de pages, moins l’investissement sera élevé. On doit le rappeler car lorsque l’on fait le choix de développer un site web, on a toujours tendance à opter pour des dizaines de pages, des rubriques dans tous les sens, des gadgets intégrés… qui vont donner naissance à une arborescence complexe. On le verra plus bas, l’ennemi de l’internaute c’est la complexité d’utilisation. Ici aussi, comme dans de nombreux domaines, plus l’ossature est simple, mieux c’est, parce que cela exigera moins de temps dans la gestion interne de votre site. Et le temps, c’est de l’argent.  Donc, freinez vos ardeurs, sauf bien sûr, si vous disposez d’une équipe dédiée et d’un budget.
 
 
Le penser intelligemment
 
Le site web vous représente. C’est la vitrine de votre travail. Il est donc particulièrement nécessaire de le penser intelligemment. Parfois d’ailleurs longuement. Il faut que le projet murisse. Et aussi, garder dans l’esprit que ce n’est pas forcément ici que vous allez générer de l’audience. C’est, comme on l’a dit plus haut, une porte d’entrée et ce n’est pas, ou plus, la principale. Vos auditeurs sont prioritairement sur les réseaux sociaux. Vous devez donc comprendre qu’il est nécessaire, dans un premier temps, d’aller les chercher là où ils sont, les aguicher sur ces réseaux sociaux pour qu’ils transitent, peut-être, par votre site web. En amont de votre site web, il y a a donc un gros travail à mener sur ces réseaux sociaux afin de créer du lien et donc, une communauté qui sera, ensuite, inviter à aller sur votre site.
 
 
Dans les entrailles

On ne parlera pas ici de l’aspect strictement technique d’un site web. Néanmoins, je vais partager avec vous deux ou trois constats qui vous permettront d’y voir plus clair. D’abord, l’adresse du site web facilement mémorisable, si possible courte et originale. Même si les extensions sont de plus en plus nombreuses (ce qui augmente le nombre de possibilités d’adresses), les bonnes adresses sont de plus en plus rares. Désormais, il n’est d’ailleurs pas surprenant d’observer des adresses qui n’ont absolument rien à voir avec le contenu des sites. On essaye d’abord de se positionner comme une marque… D’abord donc, faire le bon choix de son adresse. Ensuite, il faut penser qu’un site web ne se consulte plus seulement sur un Mac ou un PC. Les internautes sont de plus en plus nombreux à surfer grâce à leur tablette ou grâce à leur téléphone. À terme, l’audience devrait passer essentiellement par ces deux supports. Il est donc nécessaire de proposer deux versions de votre site web : une version pour les Mac et PC et (surtout) une version pour les appareils mobiles. Ou les deux à la fois, dans ce cas, on parle de Responsive Design. Enfin, sur le plan strictement technique toujours, il faut bien choisir son moteur. Plus ses capacités sont nombreuses, plus elles vous demanderont du temps, principalement une prise en main. Ce que l’on appelle le backoffice doit donc être facile d’utilisation mais aussi répondre à vos besoins et à votre stratégie.
 
 
Encourager l’internaute à concrétiser une action

Quelques exemples de ce que vous pourriez faire au-delà de la seule rédaction d’articles et la mise en ligne de photos : l’envoi d’une newsletter, l’insertion d’un lecteur audio et vidéo, l’ouverture d’une boutique vous permettant de commercialiser des bonus, des abonnements, la création d’un espace réservé à vos abonnées, la possibilité d’un partage simple mais efficace sur l’ensemble des réseaux sociaux… Avez-vous besoin de l’ensemble de ces outils ou de seulement quelques-uns ? Vous êtes le seul à pouvoir répondre à cette question. Mais il faut y penser et se décider parce qu’une fois que votre site sera en ligne, l’importation de nouveaux outils sera plus difficile notamment en termes de compatibilité. Choisissez intelligemment votre CMS. Il y a deux sortes : les gratuits et les payants. Pour la première catégorie (WordPress, JoomLa, Drupal…), vous pouvez vous appuyer sur des communautés d’utilisateurs très réactives.  Dans tous les cas, ne perdez pas de vue ce que l’on appelle l’entonnoir de conversion parce qu’il faut aussi que votre site web serve à convertir les visites en abonnements, en achats, en partages… Ensuite, viendra le temps du Call to Action (ce qui encourage un internaute à concrétiser une action sur votre site par exemple s’inscrire à une newsletter, répondre à un sondage, etc.).
 
 
L’expérience utilisateur d’abord !

Néanmoins, si vous deviez retenir une seule qualité indispensable pour votre futur site web, c’est l’expérience utilisateur qu’il procure. Celle-ci repose sur un savant mélange : la clarté, la rapidité d’exécution, la visibilité dans les moteurs de recherche… Et, on l’oublie trop souvent son utilité, c’est-à-dire l’intérêt qu’il apporte par rapport à d’autres sites similaires. Cela dépasse la seule ergonomie classique. Vous trouverez sur le web, des sites visuellement peu engageants mais ce genre de défaut contrebalance parfois avec un contenu de haute qualité. Je me permets de vous le faire remarquer parce que même sans budget conséquent il est toujours possible de mettre en ligne un webdesign a minima : si votre contenu a un réel intérêt, alors les internautes suivront et la pauvreté visuelle deviendra probablement même une signature.
 
 
Évitez la customisation

Mon expérience personnelle me pousse à vous dire que moins les couleurs sont nombreuses, moins les polices sont nombreuses, moins les rubriques sont nombreuses… (moins vous optez pour la stratégie progressive du millefeuilles), mieux cela sera. Plus votre site est épuré, plus vite l’internaute comprendra sa mécanique et y trouvera ses marques. Ce qui signifie que la simplicité pour s’y balader de page en page, la simplicité de télécharger des fichiers, la simplicité de s’inscrire ou de s’abonner, de partager, de commander… doit être facilitée au maximum. Enfin, votre site doit aussi parfois évoluer. Comme les grilles des radios qui évoluent à chaque rentrée de septembre, l’internaute doit aussi constater que votre site et son contenu évoluent avec les temps, les modes, les outils ou, plus simplement, en fonction de votre actualité.
 

En résumé...

#1 Soignez l’orthographe

C’est un signe de crédibilité. Assez curieusement, si vous soignez l’orthographe et la syntaxe, l’internaute ne s’en apercevra pas. En revanche, si vous commettez une erreur, elle sera toujours fatale et décrédibilisera votre contenu, plus globalement, votre message.
 
#2 Mettez à jour
Il faut nourrir votre site. Si vous produisez un ou plusieurs podcasts, vous aurez forcément toujours du contenu à mettre en ligne : un podcast, une photo, un texte, une vidéo, un nouveau visuel… Mieux vaut un court article avec un seul message qu’un long article avec plusieurs messages !
 
#3 Mesurez toujours l’intérêt

De vos articles, de vos photos, de vos offres… Autrement dit, ne soyez jamais ennuyeux. Pour ne pas l’être, vous devez mesurer l’utilité de vos publications. Il faut qu’elles permettent d’apprendra une information nouvelle, intéressante, attirante et surtout profitable pour vous, comme pour l’internaute. Soyez pertinent.
 
#4 Occupez les réseaux sociaux
N’oubliez pas que la quasi-intégralité de l’audience générée par votre site web provient des réseaux sociaux. Partagez votre contenu le plus régulièrement possible. Provoquez la curiosité et donc l’audience en utilisant un design identique et une signature visuelle similaire.
 
#5 Investissez
Dans un nom de domaine d’abord. Sollicitez l’aide d’un graphiste pour uniformiser visuellement votre site et vos supports. Soigner vos paramètres SEO avec l’aide d’une agence pour améliorer votre référencement. Investissez sur une campagne de publicité là où sont vos auditeurs potentiels…

Quelques exemples de sites B2B réalisés par nos soins

Le site La Lettre Pro de la Radio
Le site ConnectOnAir
Le site LePOD.
Le site Paris Radio Show
Le site RadioWeek
Le site Éditions HF
Le site KitMedias

Ce texte est issu des "Billets de Brulhatour"  que vous pouvez retrouver en direct tous les Mercredis à 13h00 sur Clubhouse en cliquant ICI .

Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Avril 2022 - 19:32 Comment promouvoir ses podcasts sur Twitter ?

La sélection TeamPOD | Planète POD / Actu de Marques | POD.Casting / News, infos pour se lancer | Matériel / POD.Matos | Coups de coeur du POD / Sélection de podcasts | Podcastzap / Selections | Podcasts francophones / Balado et tour du monde