Le POD. - Le guide du mei Le POD. - Le guide du mei





Podcast : quelles sont vos sources d’inspiration ?


Mercredi 28 Avril 2021


J’ai d’abord regardé la définition du mot inspiration : un souffle créateur qui anime les artistes et les chercheurs. Bon, c’est un peu flou, d’autant qu’il faudrait mieux donner ici la définition de ce que représente l’inspiration créatrice. Alors, comme je ne l’ai pas trouvée, je vais vous donner une définition très personnelle élaborée grâce à mon expérience personnelle.




Pour être être inspiré, il faut être dans de bonnes conditions : les belles plantes et les belles fleurs ne poussent que sur du bon terreau et à condition qu’elles soient régulièrement arrosées. Et bien, pour l’inspiration créatrice, c’est un peu la même chose. Il faut être dans de bonnes conditions ou, plutôt, dans de bonnes dispositions d’esprit. Et ça, on va dire que depuis un an, ce n’est pas toujours facile parce que beaucoup d’informations anxiogènes se télescopent, beaucoup de nouvelles règles s’entrechoquent quotidiennement entraînant un mal-être, un état d’esprit qui n’est pas propice à la germination de bonnes idées.


#1 S’aérer l’esprit
On gagne toujours à sortir de chez soi et à sortir de son bureau. Toujours. Parce que, une fois à l’extérieur, on va prendre le pouls de la société et de ce qui vous entoure. Vous allez humer l’air du temps. Ça, c’est très excitant. C’est même très inspirant. Vous devez être curieux mais surtout vous devez être observateur et en tirer des conclusions ou des pistes de réflexion. Ce que les gens aiment, ce qu’ils n’aiment pas, ce qu’il attendent, isoler les carences ou les trop-pleins… Bref, faire un état des lieux.

#2 Être avec les bonnes personnes
Je le répète, on ressemble souvent aux deux ou trois personnes avec lesquelles on traîne le plus souvent. Si vous traînez avec des wagons de queue, il y a de fortes chances pour que vous deveniez à votre tour un wagon de queue. En revanche, si vous rencontrez quotidiennement des personnes qui vont de l’avant, qui ont un bon esprit, qui aiment les paris et les projets, qui aiment ce qu’ils font alors ce genre de comportements déteindra sur vous. Ce sont des personnes inspirantes qu’il faut repérer et tenter de suivre. Les réactions de votre communauté sont aussi très galvanisantes.

#3 S’entraîner quotidiennement
L’inspiration, c’est une mécanique d’esprit et comme toute mécanique d’esprit, elle exige un entraînement régulier qui vous permettra probablement d’ouvrir d’autres portes ou de gravir d’autres étages et difficultés. S’entraîner, c’est, par exemple, lire quotidiennement. Elargir sa vision d’esprit, j’allais dire son panorama, son horizon de pensées. Ce n’est pas facile. Parce que ça exige des vertus

#4 Miser sur le collectif
Les séances collectives de recherches d’idées sont très utiles. On appelle ça l’émulation collective. Elles le sont d’autant plus lorsque que ces séances collectives sont composés de personnalités d’horizon différents. Quand chacun apporte sa pièce à l’édifice, il en ressort obligatoirement quelque chose. Alors, rarement, il en sort une idée prête à être concrétisée mais souvent, on arrive à ouvrir des portes ou à matérialiser des inspirations plus concrètement. Parce exemple, soyez certain qu’aucune idée élaborée ne sortira de cette discussion sur ClubHouse. En revanche, je suis persuadé qu’elle sera une source supplémentaire d’inspiration.

#5 Eviter les mauvais endroits
Ce sont tous les endroits que vous définissez comme peu inspirants. Forcément, les vôtres ne sont pas les miens. L’inverse est aussi vrai.


Être inspirant donc, c’est d’abord un état d’esprit. Mieux vaut avoir l’esprit ouvert et curieux lorsqu’on développe un produit ou un service créatif comme le podcast. Il ne faut pas avoir peur de se juger soi-même. Être en capacité, aussi, d’avaler et de digérer la critique qui vient de l’extérieur. Se remettre en question souvent. Changer parfois. Réécouter les podcasts que l’on a réalisés. Comprendre ses erreurs comme ses réussites.
Être inspirant ça prend du temps parce que observer demande de l’engagement et beaucoup de patience. J’adore les gens curieux parce qu’ils sont toujours très inspirants. On peut être inspiré à n’importe quel moment de la journée, n’importe où et avec (presque) n’importe qui. Et surtout en dehors de son domaine de compétence. Si vous produisez un podcast sur le marché de la pomme, intéresse-vous aussi au marché de poire et de la prune. Vous y découvrez des différences mais, parions que vous y découvrirez aussi, des choses qui seront le début d’une longue aventure !

Ce texte est issu des "Billets" de Brulhatour que vous pouvez retrouver en direct tous les Lundis, Mercredis et Vendredis à 13h00 sur Clubhouse en cliquant ICI.
 

Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 15 Juin 2021 - 10:49 C'est Open Bar sur ClubHouse

Boîte anti-Pandore | La sélection TeamPOD | Planète POD / Actu de Marques | POD.Casting / News, infos pour se lancer | Sélection de podcasts / Coups de coeur | Podcastzap / Selections | Balado / Pod. Québec