Le POD. - Le guide du mei Le POD. - Le guide du mei







Mettre en musique son podcast


Jeudi 28 Octobre 2021


D’abord, je ferai un premier commentaire très personnel. Un commentaire d’auditeur. Je ne suis pas certain que la musique et le podcast fassent bon ménage. Je m’explique. Le podcast, c’est d’abord la voix. Donc, l’auditeur est d’abord sensible à la voix et, plus précisément, à la conversation abordée, aux dialogues, aux sujets, aux échanges entre les individus.




Mettre en musique son podcast


La musique vient, selon moi, après, en second plan. Elle n’est d’ailleurs pas forcément obligatoire, indispensable, impérative… Les auditeurs de podcast viennent d’abord écouter des mots dans une conversation, apprendre des infos, affiner leur vision et affuter leur curiosité. Pour le reste, il y a la radio qui sait, presque, bien le faire.
Un podcast de musiques n’est donc plus tout à fait un podcast au sens où on l’entend aujourd’hui et pas tout à fait une émission de flux musical. C’est la raison pour laquelle, je vois davantage la musique comme un complément et comme une sorte de décoration sonore.
Cela dit, je vais partager trois réflexions sur la musique dans les podcasts. Musique qui peut y trouver sa place, sous différentes formes. Il faut intelligemment penser à cette éventuelle déclinaison.

D’abord l’habillage
C’est l’emballage de votre podcast. On parle de générique quoique ce terme a pris un sérieux coup de vieux ces dernières années. On peut utiliser une musique pour ouvrir son podcast et pour le conclure. Quelle longueur ? Je vous dirai que plus c’est court, plus c’est bon parce que je pense que l’on doit tout de suite entrer dans le vif du sujet. Un générique de 2 ou 3 minutes, c’est aussi prendre le risque de ne pas encourager l’auditeur, toujours pressé, à aller plus loin dans l’écoute et à vous abandonner avant même avoir eu le temps d’aborder le sujet. Donc ici, on parlera davantage de virgules très courtes, moins de 10 secondes avec, pourquoi, une voix spécifique… C’est le jingle. Et dans le domaine du podcast, vous avez tout intérêt de vous lâcher. L’auditeur de podcast n’est pas l’auditeur de radio. Il veut être surpris. Il aime quand c’est créatif. Il aime quand ça casse les codes.

Ensuite, l’extrait
C’est intéressant de mettre en musique ces propos. C’est intéressant, par exemple lorsque vous produisez un podcast sur Halloween de proposer un court medley d’extraits de chansons qui gravitent autour de cette thématique. L’extrait musical quand il est en lien avec le sujet abordé, quand il apporte une autre vision ou une vision complémentaire à une conversation et à un contenu, c’est très intéressant. Dans tous les cas, on ne devrait pas forcément inclure une musique sans raison valable au risque de produire un podcast ennuyeux. Il faut bien y réfléchir. Ici, vous êtes libre de faire ce que vous voulez mais surtout de ne pas faire comme les autres !

Enfin, l’illustration
Ici, je fais référence à la musique (autrement dit à la chanson) qui tient une place centrale dans le podcast. Le risque, c’est de glisser vers l’émission de radio et de réunir, au même moment et au même endroit, tous les ingrédients d’une émission destinée à la radio. Je lisais récemment un article sur un de nos supports consacré aux podcasts du Groupe M6. J’en extrait une phrase d’Eva Respault, directrice des activités digitales du Groupe M6 :  "Aujourd’hui, on pense une émission de radio pas seulement pour l’antenne mais aussi pour le digital". Voilà tout est dit, et confirme ce que je disais à l’instant. Pas question de faire une émission de radio sans penser à sa déclinaison en podcast. Proposer un podcast essentiellement constitué de musiques (à l’image donc d’une émission de radio) a peu de chance d’attirer les foules. Donc, d’abord, dans votre démarche, vous gagneriez à ne jamais vous éloigner du "Penser Podcast d’abord". Ne surtout pas copier ce que fait la radio, car ce que fait la radio aujourd’hui, ça marche plus ou moins bien qu’auparavant.

Pour le reste, soyez curieux. Désormais, Internet regorge de millions de sons en libre accès. Rien ne vous empêche de les créer vous-même grâce à des logiciels simples d’accès et d’utilisation (dans ce cas, vous personnaliserez d’autant plus votre podcast). Soyez aussi attentif aux studios et aux compositeurs pour qui, la musique et l’habillage, c’est le métier. Et puis, enfin, soyez attentif à l’aspect juridique. Ai-je le droit de diffuser tel ou tel contenu musical ? Quelle durée maximale pour un extrait ? Comment va réagir ma plateforme si je diffuse de la musique déposée dans un organisme comme la Sacem ? Autant de questions qui méritent donc une vraie réflexion…

Ce texte est issu des "Billets" de Brulhatour que vous pouvez retrouver en direct tous les Mercredis à 13h00 sur Clubhouse en cliquant ICI .


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Octobre 2022 - 09:37 Entre anonymat et pseudonymat

Jeudi 20 Octobre 2022 - 08:13 Monétisation, mon amour

La sélection TeamPOD | Planète POD / Actu de Marques | POD.Casting / News, infos pour se lancer | Matériel / POD.Matos | Coups de coeur du POD / Sélection de podcasts | Podcastzap / Selections | Podcasts francophones / Balado et tour du monde | Replays / Pod'Demande