Le POD. - Le guide du mei Le POD. - Le guide du mei








Les secrets podcasts d’Élodie Font


Lundi 25 Octobre 2021


On a rencontré Élodie Font, journaliste radio (Chacun sa route sur France Inter, Radio Nova) et créatrice de podcasts (pour Arte Radio et Cheek Magazine). Son podcast Coming In est devenu une BD (Payot Graphic et Arte éditions), qui la remet dans l’actualité. L’occasion de parler podcast avec elle.




Qu’est ce qui vous attiré dans l’univers du son ?

©Astrid di Crollalanza
©Astrid di Crollalanza
C’est à l’école de journalisme que j’ai découvert l’univers de la radio. J’y ai surtout découvert que je m’y amusais beaucoup. Ça me plaisait de faire raconter aux gens des choses dans un micro et de moi-même parler dans un micro. Depuis, le média audio ne m’a plus lâché, parce que c’est un média qui, en mettant les voix en avant, sans filtre, permet vraiment de sentir les émotions, les hésitations, les silences. Pour raconter des histoires et des témoignages c’est vraiment un média que j’affectionne particulièrement.

Aviez-vous des podcasts « modèles », qui vous ont inspiré au moment de vous lancer ?

À l’époque il y en avait moins qu’aujourd’hui … donc c’est le travail réalisé au fil des années par Arte Radio que je trouvais assez extraordinaire dans la création. D’ailleurs, cette expression de « création sonore » faisait très peur à l’époque, et je remarque qu’on en parle de moins en moins aujourd’hui… On a dû se rendre compte que ça sonnait comme quelque chose de très peu accessible. Mais sinon un podcast qui m’a marqué à l’époque, je dirais que Y a deux écoles de Delphine Saltel (Arte Radio), dans sa manière de raconter, m’a beaucoup plu. 

Coming in, c’est votre podcast le plus personnel, puisqu’il raconte l’acceptation de votre homosexualité que vous, vous-même, refusiez de voir. Comment est né ce podcast?

« C’est mon histoire mais c’est un travail d’équipe. Quand on fait ce genre de travail, il y a deux aspects : être le plus sincère possible et essayer, par les mots, la musique, le dessin, de ressortir de ça en ayant ressenti quelque chose » 

Juste avant l’été 2016, j’ai rencontré Silvain Gire, le directeur d’Arte Radio, parce que j’avais créé un podcast dans mon salon « Je bois donc je lis », qu’il avait trouvé plutôt chouette. Au fil de notre conversation, on en vient à parler du fait que je suis homosexuelle. Il me dit alors qu’à Arte Radio, ils n’ont pas de podcast qui évoque ce cheminement là … À la rentrée, je reviens vers lui pour lui dire que j’ai un projet à lui proposer. J’avais trouvé trois personnes qui avait accepté de témoigner. Mais Silvain me prend de court et suggère que ce soit moi qui raconte. Ça m’a complément surprise… et j’ai dit oui. Je me suis alors posé plein de questions : qu’est-ce que je vais écrire, comment, etc. Pendant deux mois ça mature dans ma tête. Puis Arte Radio me relance sur le projet. Il ne fallait pas que je laisse trainer ça sinon je n’allais jamais l’écrire. Alors, je me suis mis la pression et dix jours plus tard je leur ai envoyé la première version de Coming In. Je pense que ça a maturé longtemps dans ma tête mais qu’à partir du moment où j’avais exprimé tout ça à Silvain, j’étais déjà les prémisses de « j’ai envie de raconter cette histoire, mais je ne sais pas comment ». Puis vient le moment de l’enregistrement et Arnaud Forest, qui a réalisé toute la partie audio, s’est emparé complètement du projet. C’était génial de travailler avec lui, comme ça l’a été cette année pour la bd avec Carole Maurel, la dessinatrice. C’est mon histoire mais c’est un travail d’équipe. Quand on fait ce genre de travail, il y a deux aspects : être le plus sincère possible et essayer, par les mots, la musique, le dessin, de ressortir de ça en ayant ressentis quelque chose. 

Vous avez créé plusieurs podcasts pour Arte Radio, y a t-il un style Arte Radio ?

C’est certain qu’Arte Radio a un style, mais je n’ai pas essayé de m’y conformer. Mais peut-être que c’est moi qui a un style Arte Radio ? - elle rit - En tout cas, et j’en suis heureuse, je constate qu’Arte Radio m’a laissé très libre. Et ce qui est certain, quel que soit le support, c’est qu’au fur et à mesure du temps, on trouve sa manière à soi de présenter et d’être devant un micro.  

Vos 3 conseils pour produire un podcast de qualité ?

« La qualité de son fait une vraie différence entre les podcasts »

Les 3 conseils que je vous donne sont a prendre sans aucune hiérarchie. 
Je dirais qu’il faut donner une grand attention au son. Même dans les cas où on ne dispose pas d’un matériel incroyable, il faut faire attention où on se place par rapport à la voix de la personne, dans quelle pièce on est, et si on est en extérieur, que l’enregistrement soit audible. La qualité de son fait une vraie différence entre les podcasts. 
Je conseillerais aussi de bien choisir ses sujets, en fonction de ce qui nous touche. Des sujets dans lesquels on sera assez sincère pour que ça résonne chez d’autres. Comme je le disais, le podcast ce sont des gens qui s’attachent à ce que vous avez à raconter, la sincérité est une condition sine qua non.
Et enfin, je crois qu’il est important de bien s’entourer, parce que le podcast ça ne se fait pas tout seul. Ça nécessite du ping-pong d’idées. Mais il ne surtout faut pas avoir peur d’y aller et de se lancer.  Quand on a des idées et des envies et qu’on y va, on passe pleins d’étapes. Il faut y croire et bosser pour. 

Vos 3 podcasts préférés ?

Je dirais Les Braqueurs de Pascale Pascariello sur Arte Radio, c’est tout simple mais ça marche tellement bien. En terme de récit c’est super. Le sublime documentaire Les mots de ma mère de Aurélia Balboni sur France Culture …c’est un podcast qui m’a marqué pendant très longtemps. Et enfin, je dirais Ou peut être une nuit de Charlotte Pudlowski, j’ai trouvé que c’était balèze. On ressent tout le travail derrière. Travailler et creuser son sujet c’est important, ne pas vouloir aller trop vite. 

​Avez-vous en perspective d’autres projets podcast ?

J’ai bien sûr d’autres projets podcasts à venir… mais c’est en germe, en maturation, je vous en direz davantage bientôt, en 2022.


Coming In, de Élodie Font, éd Payot Graphic et Arte éditions, 144 p, 19€

Armée d’une licence de philosophie et sociologie, Clara a décidé de découvrir le monde avec ses... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Novembre 2021 - 12:01 Les 20 secrets d'Astérix en podcast

Action ! / Cinéma | Art Maniac / Culture | Dans le casque de... / ... de Personnalités | Étale ta science / Histoire et Sciences | Livre-toi ! / Littérature | Monte le son ! / Musique | PodGamer / Actu-jeux | T'es parti.e loin / Voyage | Tu veux rire ? / Humour