Le POD. - Le guide du mei Le POD. - Le guide du mei








Les bons outils font les bons ouvriers


Samedi 1 Janvier 2022


Vous connaissez ce célèbre proverbe. Depuis la nuit des temps, la qualité de l’outil impacte considérablement sur la qualité du travail et donc, indirectement sur la qualité des produits et des services. Ça vaut pour tous les corps de métiers et donc, ça vaut aussi pour le secteur du podcast. De bons outils font généralement de bons podcasts.




Je rappelle ici qu’il y a deux sortes de podcasteurs. Les premiers sont ceux qui ont du temps à tuer. Ils sont pour s’amuser, pour faire plaisir et se faire plaisir. Pour eux, ce ne sont pas les outils qui comptent mais la philosophie de leur démarche qui compte et qui, souvent n’est pas négociable. Et puis, il y a la seconde catégorie : celle des podcasteurs qui sont là pour générer de l’audience, une audience qui va leur permettre d’entamer un processus de monétisation et donc, de générer des revenus. Pour eux, le choix des outils est pris en comptent. Ce que l’on appelle de l’investissement. Le matériel sera amorti. Tout un processus comptable se met en place. Ce sont des podcasteurs très exigeants et notamment donc dans le choix du matériel.
En fonction donc de la catégorie dont vous faites partie, vous avez compris que la vision est différente et que l’approche ne nécessite pas le même investissement.
 
 
Zoom H5, DT 770 et LEM

Chaque ouvrier à sa boîte à outils : les outils qui lui sont familiers et qu’il aime utiliser. Alors, je ne sais pas ce que vous avez dans votre boîte à outils mais je vais vous ouvrir la mienne. Je vais vous parler de ce que je connais.
D’abord, je travaille avec un Zoom H5. Je ne l’ai pas choisi, on me l’a conseillé. Je ne suis pas un spécialiste mais ce Zoom H5 a le mérite de faire le job, dans toutes les conditions, c’est ce qu’on lui demande et il le fait. Il est très simple d’utilisation et n’est pas encombrant (l’encombrement, c’est vraiment un souci). Il faut compter environ 250 euros pour acquérir un Zoom H5.
Ensuite, j’utilise un casque. Un DT 770 Pro. Il est extrêmement hermétique et très confortable mais très encombrant. Il faut compter environ 130 euros.
Ensuite, il vous faut un micro. Vous pouvez utiliser le micro prémonté sur votre Zoom. Mais, en ce qui me concerne, j’utilise un micro spécifique pour les interviews (un LEM 21B par exemple qui coûte aux alentours de 300 euros) et un micro parabole pour les ambiances extérieures dont l’investissement est, approximativement, de 700 euros. Grosso modo pour un investissement de 1 500 euros, vous pouvez commencer à enregistrer.
 
 
Mixer et monter

À cela, vous devrez ajouter un logiciel de montage : SounForge ou Samplitude. Personnellement, j’utilise Audobe Audition que j’ai découvert il y a plus de 20 ans sous l’appellation Cool Edit Pro. Ce n’est pas très compliqué. Vous pouvez enregistrer, mixer et exporter du contenu audio pour un podcast par exemple. Sur une session multipiste, vous pouvez couper, ajouter, effacer, recommencer, raccourcir le son, le travailler… Bref, il y a 1 001 possibilités. Mais si vous débutez, Adobe n’est pas forcément le meilleur choix. Je conseille d’abord de vous faire la main sur Audacity…
Voilà pour le contenu de cette boite à outils. Rien de bien extraordinaire.
Donc, n’oubliez pas que "Les bons outils font les bons ouvriers".
 
 
Boileau est votre ami

N’oubliez pas non plus cette phrase de Boileau (que vous devriez afficher sur l’écran de votre ordinateur pour l’avoir sous les yeux tous les jours) : "Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse et le repolissez ; Ajoutez quelquefois, et souvent effacez".
Le succès d’un podcast repose souvent sur plusieurs ingrédients (son contenu, sa philosophie, son style, sa forme…) mais aussi sur son aspect technique : plus votre équipement est de bonne qualité, plus le degré de confortabilité d’écoute de votre podcast est élevé. Les bons outils permettent souvent d’atteindre ce niveau de confort d'écoute qui impacte forcément sur la durée d’écoute donc, sur votre audience globale.
 
 
Casse-ferrailles et traîne-patins

Bon, je n’ai pas eu le temps d’aborder les autres outils qui sont tout aussi importants : l’assise, le plan de travail, l’ordinateur, les logiciels de gestion de temps, l'insonorisation de votre bureau, les To Do List, l’autodiscipline, les habitudes des tâches et... l’entourage qui joue un rôle indirect dans la production. Je rappelle que l’on ressemble toujours aux 2 ou 3 personnes avec lesquelles on traine habituellement. Donc, si vous trainez avec des casse-ferrailles et des traîne-patins, c'est pas gagné...

Ce texte est issu des "Billets de Brulhatour"  que vous pouvez retrouver en direct tous les Mercredis à 13h00 sur Clubhouse en cliquant ICI .

Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Avril 2022 - 19:32 Comment promouvoir ses podcasts sur Twitter ?

La sélection TeamPOD | Planète POD / Actu de Marques | POD.Casting / News, infos pour se lancer | Matériel / POD.Matos | Coups de coeur du POD / Sélection de podcasts | Podcastzap / Selections | Podcasts francophones / Balado et tour du monde