Le POD. - Le guide du mei Le POD. - Le guide du mei








Le podcast narratif, le nouveau média de l’information


Mardi 29 Mars 2022


Selon une étude de l'institut CSA, 84% des auditeurs de podcasts disent mieux comprendre la société. Comme de nombreux podcasteurs, nous défendons le médium comme un canal de diffusion d’informations. De la culture générale à la découverte de nouveaux territoires de l’humain, apprendre quelque chose où le podcast utile s’inscrit dans l’écosystème de l’information. Laquelle s’articule comme un pilier incontournable du podcast. D’ailleurs les grands médias de l’actualité (du magazine Elle à la rédaction de l'AFP) s’y mettent aussi. Peut-on alors affirmer que le podcast est un média ? Et si oui, lequel ?




Le podcast narratif, le nouveau média de l’information
La Résidence Creatis a tenté d’y répondre le 10 mars dernier lors de sa toute première table ronde organisée dans le cadre d’Horizons #1 : "Le podcast est-il devenu un média indispensable ?" Table ronde animé par Thibaut de Saint Maurice cofondateur du Paris Podcast Festival. À ses cotés, Mélissa Bounoua cofondatrice de Louie Média, Benjamin Hours responsable éditorial des podcasts Slate.fr, Ryad Maouche cofondateur de "Friction" (un média en ligne qui a pour ambition de raconter l’époque à l’heure de la mondialisation) et Violette Voldoire autrice chez Radio Parleur (un média indépendant spécialisé dans la couverture des luttes sociales et qui donne la parole à ceux qui ne l’ont pas ailleurs) ont répondu à l’invitation.

Ce serait juste une question de temps ?

Sujet qui a fait salle comble ce soir-là près de République à Paris. L’information mal menée ou les mariages incestuels entre politique et média ou encore les lignes éditoriales qui interrogent parfois… en quoi le podcast serait un média nouveau ? Si dans un premier temps, l’idée de créer un mouvement transmédias s’écrit comme une évidence, très vite, la puissance d’impact de l’audio s’impose. En effet, faire le saut de l’écrit à l’audio semble être pertinent vers 2018. Ne serait-ce pour le choix des sujets en lien avec son rapport émotionnel. Les journalistes radios connaissent bien ce rapport. Comme l'a rappelé Violette Voldoire : "les émotions sont le vaisseau qui permettent d’atteindre les gens et de délivrer de l’information". Mais depuis deux ans, cela change. La consommation de podcast se multiplie et un type d’écriture s’incarne mieux dans l’audio : "raconter le monde".

Créer une autre temporalité

Or, la véritable raison des journalistes d’écrire pour le podcast réside dans son rapport au temps. Pour Mélissa Bounoua le lien avec la temporalité est important. Pour de nombreux journalistes, la frustration de ne pas avoir le temps de creuser les sujets et notre rapport à l’information immédiate voire éphémère soufflent un nouvel élan et un puissant désir de création pour contrebalancer cette actualité anxiogène. En effet, la course frénétique médiatique, l’information en temps réel fut pour Louie Média le prétexte de dire "stop" et de créer une autre temporalité. Une autre façon de raconter le monde. Et dans la société de consommation en série, il faut bien avouer que le podcast a le chic de vieillir moins vite. Avec un "non rythme", le podcast permet de ralentir et de prendre du recul. Prendre le temps de donner la parole à ceux qu’on n’entend pas. Prendre le temps de raconter des histoires, de "croquer" (au sens du dessin) des portraits de vie, en reportage ou entretient immersif serait la particularité d’un média nouveau en parlant du podcast.  
D’ailleurs, saviez-vous pourquoi les vignettes des podcasts sont des illustrations et quasiment jamais des photos ? Pour justement, son effet temporel. La photographie sur une pochette fige un temps. Capture un temps. Or, l’illustration dépasse cette frise temporelle et ouvre un espace de temps d’écriture, de temps d’écoute et d’atemporalité des sujets.

Du nouveau sur les bases de l’ancien ?

Cette table ronde nous fait prendre conscience que depuis des années dans les rédactions, on réclame plus de temps pour affiner les reportages. Dans les années 2000, force est de constater qu’un nouveau média s'est imposé avec une actu à chaud sur les réseaux sociaux. Créant un gap de plus en plus grand, entre le journalisme d'investigation et le journalisme éphémère. À la grande époque de l’actualité vue par Yves Mourousi, Léon Zitrone, Jacques Chancel, le récit et l’information ne faisaient qu’un. Cette table ronde a rappelé, peut-être, que les médias créent leur podcast en réponse à ce besoin d'aération.  De souffle. De poésie et d'élégance de la pensée. Avec des sujets peu ou mal couverts finalement. 

L’exigence et la rareté est dans l’écriture

Ce type de journalisme est l’écrin de l’émergence des auteurs. C’est réinventer la place du "je". L’implication de l’auteur ouvre une fenêtre sur un autre monde et à faire un pas de côté aussi. Moins lisse, moins attendu. Cette écriture bouscule, dérange, fouille et est investie d’un point de vue. Dans pléthore d’information, ce type de podcast invite à nourrir l’esprit critique. Ce type de podcast d’information n’est ni un audio blog, ni un audio qui se calque sur la radio (replay). Cette écriture mêle information, émotion et esthétisme.
À ce jour, les "grands médias" s’interrogent sur cette écriture qui est très particulière, exigeante et rare. Tous les journalistes n’ont pas une écriture d’écrivain et tous les auteurs n’ont pas les codes journalistiques. Or, mêler le journaliste à l’écrivain, c’est l’hybride parfait pour raconter l’histoire du monde. C’est un journalisme qui conceptualise un projet innovant sous le prisme de sujets documentés. Ce journalisme est un profond désir de s’exprimer. Un profond désir d’écrire. Dans cet espace très subtile, le podcast narratif s’inscrit comme un nouveau média. Ainsi, on ne parle plus de journalisme mais de création.

Le podcast repose sur un rythme d’écriture

Benjamin Hours a insisté sur la mini identité de la cellule podcast au sein du média Slate. Il s’agit de garder une ligne éditoriale générale de Slate. Cependant, l’écriture et les projets podcasts chez Slate répondent à une autre forme de journalisme. C’est-à-dire plus intime.
Pour Louie Média, écrire un tel podcast répond à une urgence. Un désir viscéral de s’intéresser à des territoires peu représentés ou en tout cas, peu couverts. Une urgence d’écrire, une urgence de partager, une urgence de mettre en lumière les sujets peu traités.
À l’unanimité un tel podcast possède son rythme d’écriture. Si dans les rédactions les journalistes doivent écrire ; pour le podcast, c’est l’envie, le besoin d’écrire qui fait toute la différence. Chaque podcast est un média avec une ligne éditoriale à part entière. C’est prendre le temps du détail. C’est lier l’intime comme le souligne Ryad Maouche cofondateur de "Friction". La démarche et l’écriture ne font qu’un avec le porteur du projet de podcast. Pour pénétrer une ambiance. Faire corps avec l’émotion.

Le podcast s’expanse comment ?

"Le podcast et ses autres moyens de diffusion, est-ce possible ?" interpelle un des membres du public lors des questions-réponses avec les intervenants. Oui. C’est possible. Le podcast aujourd’hui se décline en livres, mais également en interprétation scénique. Des podcasts sont même écrits dans l’idée d’être vendus pour la télévision. C’est une des raisons pour lesquelles la création-fiction serait aussi une niche qui aurait tendance à s’expanser rapidement. En effet, d’une part parce que les auditeurs en raffolent. D’autre part, si l’écriture spécifique incarne un nouveau mode culturel et qu’il peut se décliner en différents supports, un modèle économique encore fragile pourrait naitre… Mais encore faut-il avoir accès au rapport quantitatif et qualitatif. Lors de cette table ronde, tous tendent à dire que 80% des podcasts n’atteignent pas les 3 000 écoutes (la barre du nombre d’écoutes qui serait estimé comme significatif). La grande question en toile de fond qui n’a pas arrêté de toquer lors de cette table ronde reste le vrai point noir du modèle économique… Comment obtient-on les moyens de créer ce type de podcast ?


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Mai 2022 - 11:35 Esperluette a besoin de nous !

Actualités | C'est perso | On en parle | Quelle beauté ! | Audiophiles | LIRE | ANNONCER | ACTUS | INVISIBLE | Presse | Nos podcasts/ClubHouse | Cartographie | CoPODeurs.euses | Podcast Magazine