Le POD. - Le guide du mei Le POD. - Le guide du mei







La zone très nébuleuse du marketing


Mardi 15 Février 2022


Marketing, c’est un mot magique. Un mot passe-partout. Dans les années 80, quand un interlocuteur prononçait le mot "marketing", on le prenait, vraiment, au sérieux. Aujourd’hui, il y a autant de définitions du mot marketing qu’il y a d’entrepreneurs et de podcasteurs qui utilisent ce terme, partout, tout le temps, jusqu’à satiété. Et donc, ce vers quoi il renvoie est, désormais, et comme tous les anglicismes du même tonneau, de plus en plus nébuleux.




Pour tenter éclaircir ce vaste sujet et donner un éclairage très personnel, je vais tenter d'essayer de vous donner une définition, forcément très personnelle, de ce que peut ou pourrait représenter le marketing dans le monde du podcast. Je dirais que le marketing représente tout ce qui gravite autour de votre podcast et qui impulse une image. Le marketing produit de l’image d’abord : une impression, un ressenti, une émotion… C’est à dire la façon dont est perçue votre production. Concrètement, le marketing c’est tout ce qui va donner du symbole, tout ce qui va faciliter la compréhension et tout ce qui va encourager l’auditeur à vous écouter. C’est un savant mélange de nombreux ingrédients tous aussi iconoclastes les uns que les autres.
 
Votre podcast, c’est aussi votre image
Pour un podcast, voilà ce que représente ce je nomme ce "tout" : c’est votre façon de parler, c’est la ligne directrice que vous donnez à votre podcast (à qui je m’adresse et dans quel but). C’est aussi votre façon d’illustrer votre podcast (la police, le graphisme et les couleurs), la déclinaison de cette illustration (sur les réseaux sociaux, sur votre site web, sur des Goodies…). C’est également ce que vous, personnellement, vous représentez dans la vie de tous les jours : l’image que vous renvoyez auprès de celles et de ceux qui vous écoutent (votre façon d’être, de penser, de parler, d’interagir avec les membres de votre communauté…). Le marketing, c’est bien plus complexe qu’un business plan ou qu’une ligne de compte.
Le marketing, c’est un mille-feuilles. Une superposition d’éléments qui, une fois (difficilement) imbriqués les uns dans les autres, donne à votre podcast une clarté et dévoile votre message dans sa globalité : une compréhension de votre éditorial, une envie d’écouter, et plus encore, une superposition qui provoque le besoin d’appartenir à une communauté clairement définie et identifiée. C’est le but ultime du marketing : créer, développer et faire vivre une communauté loyale qui partage votre travail.
 
Quels leviers favoriser ?
Souvenons-nous de cette phrase de Léonard de Vinci : "quand on ne sait pas vers quel port naviguer, aucun vent n’est favorable". Le plus important n’est donc pas le point de départ mais le point d’arrivée. Cela me fait penser à une autre phrase, de Marc Aurèle cette fois-ci, qui résume probablement mieux ma pensée : "Avant que tu ne parles, on doit pouvoir lire sur ton visage ce que tu vas dire…".  Vous devez donc, le plus précisément possible, savoir quel est le chemin pour y parvenir. Malheureusement, ce n’est pas le chemin le plus court. C’est celui qui doit répondre le mieux à votre philosophie tout en préservant vos objectifs financier, technique ou éditorial. Autrement dit, vous devez savoir où vous avez décidé d’amener vos auditeurs. Ces derniers sont, dans leur très grande majorité, en attente de nouvelles destinations. Ils sont prêts à vous accompagner mais à condition que vous ayez clairement tracé un trajet qu’ils comprennent et maîtrisent. Ce n’est pas une tâche facile… Elle exige du temps, de la patience, du travail, parfois de la souffrance, des sacrifices et des privations. Le temps est une vertu des temps anciens... Cela ajoute un niveau de difficulté.
 

Cinq possibilités d’engagements
 
#01 Où naviguer ?
Quels sujets et, plus encore, quels angles choisir ? Il y a 1 001 sujets et autres terrains de jeu. Trouvez forcément celui qui vous correspond le mieux. Celui qui possède les mêmes exigences que les vôtres.
 
#02 Avec quels passagers ?
Avec quels intervenants ? Avec quels invités ? Avec quels auditeurs ? Gardez à l’esprit de ne jamais être ennuyeux et ennuyants avec les invités comme avec les auditeurs.
 
#03 Sur quel bateau ?
Quelle est votre embarcation pour propulser votre podcast ? Par exemple, la plateforme que vous utilisez véhicule-t-elle les mêmes valeurs politiques, écologiques, philosophiques et principes que les vôtres ?
 
#04 Sous quel pavillon ?
Votre pavillon, c’est la couleur de votre message… Elle peut être clivante, anxiogène ou bienveillante, utile, féconde, avantageuse…  Pour trouver le bon pavillon, il faut donc bien connaître sa communauté et sa personnalité (la vôtre).
 
#05 Pour quelles escales ?
Là aussi, quels sont les terrains à explorer ? Recherchez-vous une audience quantitative ou qualitative ? Le reste, c’est de l’enrobage. Et de cet enrobage dépendront des règles marketing, plus strictes, que vous aurez définies.


Ce texte est issu des "Billets de Brulhatour"  que vous pouvez retrouver en direct tous les Mercredis à 13h00 sur Clubhouse en cliquant ICI .

Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Octobre 2022 - 09:37 Entre anonymat et pseudonymat

Jeudi 20 Octobre 2022 - 08:13 Monétisation, mon amour

La sélection TeamPOD | Planète POD / Actu de Marques | POD.Casting / News, infos pour se lancer | Matériel / POD.Matos | Coups de coeur du POD / Sélection de podcasts | Podcastzap / Selections | Podcasts francophones / Balado et tour du monde | Replays / Pod'Demande