Le POD. - Le guide du mei Le POD. - Le guide du mei





Bien habiller son podcast


Mercredi 26 Mai 2021


Pour les novices, je rappelle rapidement que l’habillage à la radio comme dans l’audio digital est un domaine sérieusement pris en compte par les professionnels. L’habillage d’une radio, ou ici d’un podcast, c’est à peu près tous les éléments sonores qui font lui donner un style. Justement, tous les styles sont permis : classique, décontracté, moderne, sportif, Old School… C’est vous qui choisissez. Mais attention, pas n’importe comment et pas à n’importe quel prix !




Bien habiller son podcast
L’habillage, c’est donc tout ce qui gravite autour du son que vous utilisez pour habiller votre podcast : une voix off, une voix montée, un tapis musical, un générique, une rampe, des jingles… Bref, c’est votre signature sonore. Et, à la longue, vos auditeurs vont s’y habituer et reconnaîtront par exemple et à coup sûr, la voix qui illustre vos jingles ou encore les tapis sonores qui sont utilisés. À la radio, par exemple, l’habillage c’est le top horaire, les 1 001 jingles qui ponctuent le programme musical (ils sont chantés ou parlés), ce sont aussi les génériques, les tapis pour la météo et l’info trafic…
La question qu’il faut que vous vous posiez est simple : ai-je besoin d’un habillage ? Personnellement, j’aurai tendance à répondre par l’affirmative y compris d’ailleurs pour les podcasts. Dans l’absolu, il vous faudrait probablement un jingle d’ouverture et un autre de fermeture. Probablement aussi, un tapis sonore caractéristique ou encore une voix qui peut, le cas échant, faciliter les transitions et les enchainements entre les différentes parties de votre podcast. Finalement, votre podcast, c’est le contenu et l’habillage, c’est le contenant.

Alors, si jamais vous souhaitez investir dans un habillage pour votre podcast, il faut d’abord trouver une voix. Vous avez compris : cette voix est là pour porter votre podcast et pour l’identifier. La vôtre, elle est là pour animer, pour poser des questions ou pour raconter une histoire.  Donc, trouver d’abord une voix (féminine ou masculine peu importe, vous seul savez). Alors, les voix aujourd’hui, et notamment depuis l’avènement du haut-débit, c’est comme les pâquerettes, il vous suffit de vous baisser pour en ramasser.
On trouve de tout et à tous les prix mais en ce qui concerne l’habillage il y a une réalité à laquelle il est très difficile d’échapper : moins c’est cher, moins c’est bon. Et généralement, plus c’est cher, plus c’est bon. Voilà maintenant, vous savez.
L’habillage, c’est exactement comme le vin : à 3 euros la bouteille, impossible de faire un Syndrome de Stendahl. En revanche, à 150 euros, les émotions commencent à se bousculer au portillon. Attention, comme la plupart des bouteilles de vinasse, l’habillage vieillit très vite et très mal. Cela signifie qu’il faut régulièrement en changer ou mieux, généralement sa date de. Péremption. Arrive. Dès la fin de la saison. Sinon, à condition d’être malin, on pourra le faire évoluer doucement mais surement avec le temps.

Vous pouvez essayer d’auto-produire un habillage. Vous allez vite vous rentre compte qu’il s’agit d’un métier à part entière qui exige une vraie dose de créativité. Il faut aimer le son. Il faut également aimer jouer avec les notes (parfois longtemps) pour produire un résultat convaincant. Et puis, il faut aimer la voix.
Pour un podcast, et si vous débutez, inutile d’investir dans une usine à gaz. La meilleure solution, celle qui fait mouche à chaque fois, c’est la simplicité. Selon moi, une ouverture, une fermeture, un tapis sonore et quelques éléments en voix off peuvent suffirent. Ce qui est certain, c’est que tout cela devrait considérablement embellir votre podcast. L’identifier clairement et lui donner du coffre et de l’assurance. L’habillage, c’est fait pour ça.

Alors maintenant où vous tourner pour réaliser cet habillage ? Vers un studio dont le métier est l’habillage. Sur le marché français, il y en a quelques-uns. Je ne citerai uniquement ici que le studio OverDrive Production parce que j’ai déjà travaillé avec lui. Julien, qui le dirige,  est très sympathique et, en plus, il propose un travail d’un très bon rapport qualité-prix, probablement même, le meilleur actuellement du marché. Il pourra très certainement vous réaliser un petit nombre de jingles, à une seule condition : précisément lui présenter votre podcast (qu’il écoutera soyez-en sûr) pour  mieux réaliser son travail. Car l’objectif, c’est bien de coller à la réalité. C’est-à-dire produire un habillage qui ressemble à votre podcast, à son style, à sa philosophie, à sa ligne éditoriale, à sa cible… et à la direction que vous lui donnez. Ne vous inquiétez pas, tous les studios vous proposeront d’écouter leur casting de voix. Ils vous conseilleront et, au final, vous choisirez. Idem pour la musique. Vous pourrez même demander des corrections si vous n’êtes pas totalement satisfait du résultat.

Allez, je me risque à vous éclairer sur le prix. Pour une centaine d’euros, vous devriez être un podcasteur heureux. Et nul doute que votre podcast sera bien habillé pour la saison !

Ce texte est issu des "Billets" de Brulhatour que vous pouvez retrouver en direct tous les Lundis, Mercredis et Vendredis à 13h00 sur Clubhouse en cliquant ICI.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 15 Juin 2021 - 10:49 C'est Open Bar sur ClubHouse

Boîte anti-Pandore | La sélection TeamPOD | Planète POD / Actu de Marques | POD.Casting / News, infos pour se lancer | Sélection de podcasts / Coups de coeur | Podcastzap / Selections | Balado / Pod. Québec