Menu


Bababam, l’onomatopée du podcast


Jeudi 16 Juillet 2020


En 2019, Pierre Orlac'h lance Bababam, un studio de production audio. La start-up crée, diffuse et anime des productions audio destinées au grand public ; et développe également ses propres technologies de diffusion, comme PodInstall. Rencontre avec le fondateur.




Pierre Orlac'h a fondé Bababam après neuf ans au groupe Cerise (Prisma Media).
Pierre Orlac'h a fondé Bababam après neuf ans au groupe Cerise (Prisma Media).

Drôle de nom Bababam, pourquoi ?
C’est une marque sonore, elle prend son sens quand on la prononce à haute voix. C’est un cœur qui bat. Et en bande dessinée, c’est l’onomatopée utilisée pour montrer que l’on frappe à la porte. À l’inverse de ZZ Top qui n’avait pas d’explications, nous en avons beaucoup. 

Il y a beaucoup de studios de podcasts. Qu’est-ce qui te différencie ?
Nous voulons démocratiser l’audio. Rendre le format plus accessible. C’est notre mission. Faire émerger des voix, des histoires. 
 
Quelle est la production dont tu es le plus fier ?
Noises. Notre fiction en binaural qui a gagné le Prix du podcast de l’année en janvier dernier. Elle s’écoute au casque et donne des frissons. Pour l’audience, Maintenant vous savez, qui bat tous les records. Je suis fier de toutes nos productions. 
"Maintenant vous savez, qui bat tous les records."
 
Quelles tendances autour du podcast vont émerger en 2021 ?
Premièrement, les influenceurs qui existaient sur d’autres supports viennent approfondir la relation avec leurs fans via le podcast. Leur parler directement, être dans leur casque renforce l’authenticité, la proximité. Cela contribue à démocratiser. Deuxièmement, les groupes médias et les plateformes de news vont proposer des informations via de l’audio. Apple News vient d’annoncer des versions audio de contenus médias sur son service. Cela contribue à démocratiser. Troisièmement, des productions à dimension internationale vont marquer les audiences à travers le monde.
 
Un conseil d’écoute (hors Bababam) ?
En talk, je suis un grand fan de Floodcast. En fiction, j’ai beaucoup aimé Projet Orloff, et si je devais citer un format "true crime", Serial Killers de Parcast. Mais je triche, car nous avons fait l’adaptation française pour Spotify, donc c’est un peu Bababam. 

Propos recueillis par François Quairel

Bababam s’est vu décerner le Grand Prix du podcast de l'année pour son programme de fiction Noises, au Salon de la Radio 2020.
Bababam s’est vu décerner le Grand Prix du podcast de l'année pour son programme de fiction Noises, au Salon de la Radio 2020.

François QUAIREL
Responsable du développement éditorial / journaliste médias @ Le POD. et La Lettre Pro de la Radio... En savoir plus sur cet auteur