Menu

Arte Radio


Vendredi 26 Juillet 2019





 

Arte Radio

Aujourd'hui, on retrouve Arte Radio, le premier studio à s'être lancé dans le podcast au début des années 2000. Il est reconnu pour ses excellentes séries documentaires comme Les Braqueurs ou Beatmakers, dont la deuxième saison est diffusée en ce moment.

On s'est entretenu avec Silvain Gire, le responsable d'Arte Radio.

 
 

Pouvez vous présenter votre label succinctement ?

Le mot label est plutôt associé à la musique, on se voit plus comme une maison de production de podcasts. Arte Radio est créatrice de podcasts depuis 2002, ceci est mon nouveau slogan. Bien avant la récupération du terme par Apple.

On produits des émissions régulières, comme Un podcast à soi de Charlotte Bienaimé, sur les questions autour du féminisme. Mais aussi des créations documentaires, des programmes élaborés avec une vraie qualité de son. Enfin beaucoup de fictions et d'auto-fictions (fiction à la première personne).

Et on ne fait pas partie de l'audiovisuel public, bien que financé par des fonds publics. 

 

Etes vous satisfait de votre saison 2018-2019 ?

Enormément satisfait. On a produit 4 fictions importantes, avec les auteur-ice-s qui parlent à la première personne : La dernière séance, Mental FM, Première loge, Les chemins de désir.

Nos statistiques sont en augmentation, on profite de la vague actuelle autour du podcast. Un podcast à soi est une locomotive qui fonctionne très bien. Notre nouvelle émission Dépêche !, qui revoit l'actualité tous les mardi de manière délirante, aussi.

Et on constate aussi que les nouvelles idées, les nouveaux projets prennent du temps à s'installer. Alors on utilise les vacances d'été, qui nous profitent bien, pour sortir des exclusivités. Cette année, on a la saison 2 de Beatmakers par exemple. Et on a toujours notre concours estivale de fictions.

Quel a été le fait le plus marquant pour vous ?

Le mélange des genre entre la fiction et le documentaire, un brouillage des pistes. La frontière est de plus en plus restreinte entre ces deux mondes. 

Ainsi qu'une inquiétude sur une possible défiance vis-à-vis du réel. En festival, j'ai vu des documentaires rejoués par des comédiens. J'ai peur que ce soit les premiers signes d'un politiquement correct dans le podcast.

Qu’est ce que vous ne referez pas en 2019-2020 ?

Autant de réunions sur la distribution des podcasts sans action concrète à la sortie.

 
 
 

Qu’attendez-vous du milieu du podcast pour les prochains mois ?

RadioFrance a posé les choses justement sur l'utilisation du contenu financé par le service public. C'est bien d'avoir cette discussion maintenant avec tous les acteurs concernés autour de la table.

J'attends également qu'on reparle du fond et de la forme, ne pas se contenter d'interviews et de tous faire la même chose, être ambitieux. On est en train de devenir le blog, une blague. J'attends de l'exigence.

 

Une recommandation ?

La route du bled sur Arte Radio, des marocains de tout âge et tout milieu qui se remémorent la route des vacances, c'est magnifique. Pas de voix off, que du montage.

 

Une dernière remarque ?

Vive la radio. Vive le podcast.

 
 

Mercredi, retrouvez Vaisseau Hyper Sensas dans la newsletter.

 
 

Arte Radio
Julien Loisy
Julien Loisy Fondateur @podcutu // Président @podcasteofr / En savoir plus sur cet auteur